Langues vivantes

Tous les concours comportent des épreuves de langue vivante, avec des coefficients représentant en moyenne plus de 10 % du total. C’est donc un aspect non négligeable du travail et de l’investissement à fournir. Quasiment toutes les grandes écoles exigent en effet, pour délivrer leur diplôme, des compétences reconnues dans la pratique et la maîtrise des langues étrangères, et celles-ci sont de plus un atout incontestable dans la vie professionnelle.

Langue vivante 1

L’enseignement de première langue vivante est assuré au lycée Condorcet en allemand et anglais exclusivement. Il comporte deux heures (consécutives) de cours par semaine.

Il est complété par des colles (interrogations individuelles, données par le professeur de la classe, par d’autres professeurs du lycée et par des intervenants extérieurs, venant d’autres établissements ou des universités, l’anglais ou l’allemand étant pour certains leur langue maternelle). Ces colles (vingt minutes tous les quinze jours pour chaque étudiant) ont depuis longtemps faire la preuve de leur efficacité : non seulement pour préparer les oraux des concours, mais encore pour apprendre à s’exprimer et à argumenter dans un dialogue en langue étrangère. A chaque interrogation, l’étudiant est invité à faire le compte-rendu et le commentaire d’un article de presse proposé par le colleur, qui prend ensuite l’initiative au cours d’un bref entretien sur les thèmes abordés et peut de surcroît demander la lecture à voix haute ou la traduction en français d’un passage. L’interrogation peut aussi se dérouler à partir d’un enregistrement.

Les colles sont bien sûr un prolongement des cours, où les étudiants y sont préparés, et où ils sont également initiés aux diverses épreuves écrites des concours : traductions (version et thème), contraction (résumé en langue étrangère d’un texte en français), expression écrite (en réponse à des questions sur un document en français ou en langue étrangère), exercices variés (pour l’anglais seulement : questions à choix multiples, reformulations, etc.). Le travail peut être fait en classe, guidé par le professeur, mais aussi sous la forme de devoirs à la maison ou surveillés en classe.

La préparation à ces exercices comprend une consolidation systématique des connaissances grammaticales, qui servent constamment (de façon soit explicite soit implicite) de discriminants dans les épreuves de concours. Une mise à jour des données culturelles propres à chaque aire linguistique est également prévue, tandis que les étudiants sont invités à entretenir et développer leurs capacités langagières en suivant régulièrement l’actualité en langue étrangère à travers la presse écrite et audio-visuelle.

L’expérience montre qu’un travail qui peut demeurer proportionnellement léger (pourvu qu’il soit régulier) permet d’accomplir des progrès sensibles et d’obtenir des résultats avantageux, tout en développant des compétences vraiment utiles et même des goûts fructueux.

Langue vivante 2

L’enseignement d’une deuxième langue vivante est assuré au lycée Condorcet en allemand, anglais et espagnol, à raison d’une heure par semaine.

Ces cours permettent de préparer les épreuves facultatives (et obligatoires pour les ENS Ulm et Cachan) des concours : version et question aux ENS, questions à choix multiples (compréhension de textes, grammaire et vocabulaire) aux Concours Communs Polytechniques, oraux à Centrale-Supélec et Mines-Ponts, etc. La variété même des épreuves invite à renforcer la formation de base, sans négliger l’aspect culturel ni les questions d’actualité.

Les étudiants ne peuvent être que vivement encouragés à suivre ces cours (facultatifs) de deuxième langue vivante. Ils n’ont en effet rien à y perdre et des gains substantiels à y réaliser dans les concours où (à l’exception de deux des trois ENS) seuls comptent les points au dessus de la moyenne. Il faut d’autre part savoir que la plupart des écoles imposent en deuxième langue un niveau minimal qui sera d’autant plus aisément atteint que les compétences auront été au moins entretenues pendant les années de classes préparatoires.

Espagnol

Le cours d’ESPAGNOL LV2 est un enseignement facultatif d’une heure par semaine (cours commun aux MPSI1, MPSI2 et PCSI). Le choix de conserver la LV2 est judicieux si cela n’implique pas une charge de travail trop importante pendant l’année. C’est pourquoi les élèves motivés doivent maîtriser les rudiments de la grammaire espagnole afin de suivre cet enseignement facultatif. Une grammaire est indispensable. Elle permettra de combler

d’éventuelles lacunes : il convient de connaître parfaitement les conjugaisons des verbes réguliers et irréguliers.

Ouvrage recommandé :

Précis de grammaire espagnole de Mónica Dorange (Ellipses), qui propose des exercices d’application.